chamade orgue serrieres

Dimanche 14 février 2016, l’organiste Yuval RABIN a donné un concert sur l’orgue au temple de Serrières/ NE.

Régulièrement des concerts d’orgue sont organisés au temple de Serrières sur l’orgue Espagnol du facteur Joaquin Lois Cabello. Voici le premier dans lequel il m’a été donné l’occasion d’entendre l’instrument autrement que depuis la console. En effet, il m’a été donné l’occasion de le jouer régulièrement depuis le mois d’octobre 2015. Je me réjouissait d’entendre cet instrument typé et au caractère affirmé.

serrieres_2Programme joué :

  • Ensalada / de Sebastian Aguilera de Heredia, né en 1570
  • Tiento de dos tiples de septimo tono / de José Lidón, 1748-1827

***

  • « The sound of the Ram’s horn » « From Zion came the law » « The hands of the poor » / de Karel Salmon, 1897-1974
  • Ostinato et Considérations sur une chanson populaire yéménite / de Haim Alexander, 1915-2012
  • Récit de Cornet / de Yuval Rabin, né en 1973
  • Debborah / de Jaromir Weinberger, 1896-1967
  • Prélude pour Yom Kippur, op. 37/II / de Louis Lewandowski, 1821-1894

***

  • Andante en fa majeur / de Felix Mendelssohn-Bartholdy, 1809-1847
  • Sonate en la mineur / de Carl Philipp Emmanuel Bach, 1714-1788, le programme initial annonçait la Sonate en Fa majeur

Le programme musical s’articulait autour de trois partie, une première avec de la musique espagnole, la seconde consacrée à la musique d’orgue israélienne, et la troisième nous faisant entendre Mendelssohn et C.P.E. Bach. Pour la plupart d’entre nous, la musique d’orgue israélienne fut une découverte autant qu’une surprise. Peut-être pas aussi dépaysante que ne le laissait supposer le programme. Des cornements (notes qui restent toutes seules) ont donné quelques sueurs froide à l’interprète, notamment dans l’Ostinato de Haim Alexander. Si le Prélude pour Yom Kippur à poussé l’instrument du temple de Serrières un peu au-delà des limites que permet le tempérament inégal de l’instrument, la tonalité de la Sonate de Carl Philipp Emmanuel Bach sonnait assez bien. A la fin du concert, Yuval Rabin s’est joint au public pour une petite agape.

Avant le concert, j’ai eu l’occasion d’écouter les CDs qui sont cités ci-dessous. Je les aime beaucoup, c’est assez ma vision de Mendelssohn, et C.P.E. Bach est joué avec élégance et brio.

FJM

Yuval RABIN

Yuval Rabin est né à Haifa. Ses premières études eurent lieu à Jérusalem, puis il obtint le diplôme de soliste avec distinction dans la classe de Guyyuval-rabin

Bovet à l’académie de musique de Bâle, études complétées par des diplômes de clavecin et de clavicorde à la Schola Cantorum de cette ville, ainsi que par de nombreuses masterclasses et leçons privées auprès de maîtres tels que Piet Kee, Istvan Ella, Nicholas Kynaston, Harald Vogel, Jon Laukvik, Montserrat Torrent, Jean Boyer et Luigi Ferdinando Tagliavini.

En 2014, il accéda au grade de docteur en musicologie à l’université hébraïque de Jérusalem avec une thèse sur les reprises variées dans la musique de Carl Philipp Emmanuel Bach.

Résidant à Bâle, Yuval Rabin donne de nombreux concerts d’orgue, de clavecin et de clavicorde, en soliste et avec des orchestres et des ensembles vocaux. Son répertoire, très vaste, va du Moyen-Âge à la musique de nos jours, et il a donné de nombreuses compositions modernes en première audition.

Il est directeur artistique depuis 2011 de l’association des concerts d’orgue en Israël et dès 2013, du « Jewish Music Days Festival », et membre du jury du concours de composition R. Hecht à l’université de Haifa, où il a également dirigé un séminaire de composition.

cpe_bach_yuval_rabin

C. P. E. Bach, Organ Works

Yuval Rabin Mendelssohn

Felix Mendelssohn-Bartholdy, Organ Works

Il a enregistré pour plusieurs radios (Israël, Suisse, Slovénie, etc.) et, à la demande de la maison allemande Dabringhaus und Grimm, un CD de musique d’orgue israélienne, un autre d’oeuvres de Felix Mendelssohn-Bartholdy ainsi qu’un disque C.P.E. Bach qui fut récompensé de 5 étoiles dans le magazine anglais « Choir and Organ ».

organ music israel