demeter peinture portrait huile oil painting

Grisaille à l’huile d’un buste de Demeter

Rien de tel que la peinture en grisaille pour apprendre à restituer les volumes et les formes, ceci particulièrement pour la peinture réaliste ou hyperréaliste. Si d’abord tout le monde s’accorde à dire qu’il est important de développer l’imagination, il en va de même pour la nécessité de développer la technique. D’ailleurs pour moi, c’est par l’expérience de la copie que ma technique évolue le plus rapidement, et en étant musicien de formation, je sais par expérience que la technique libère quand on veut créer, une fois qu’elle est passée au niveau de réflexe. Je ne vais pas vous proposer d’accrocher ce portrait de Demeter dans votre salon, car c’est une étude. Cependant j’espère qu’elle vous plait.

J’ai choisi ce buste en marbre de Demeter, déesse grecque de l’antiquité, dont le mythe raconte qu’elle apprit aux homme l’agriculture. Peut-être une façon inconsciente de faire le lien avec la partie du blog consacrée à l’agriculture justement !

Ce sujet me plait notamment car il contient plusieurs difficultés en une seule peinture. Entre autre par la plasticité de ce splendide marbre antique, mais aussi parce qu’il y a d’abord un visage à restituer, ainsi que des délicats drapés. La chevelure sculptée très travaillée, et enfin des petites ébréchures du marbre qui sont assez difficiles à rendre. Il y a beaucoup de détails à rendre, cependant sans que l’on ait l’impression de ne jamais parvenir à la fin de l’ouvrage. J’avoue en particulier que je prends un plaisir immense à explorer la peinture classique. Le résultat actuel me parait plutôt réussi, en particulier les zones profondes de chaque côté du cou, car à cet endroit l’on ressent particulièrement bien la profondeur. De même, la tête semble sortir de la toile.

A propos de la galerie, chaque image représente une séance de peinture, ainsi vous pouvez voir qu’il m’a fallut six séances. Quant à la dernière touche, je n’ai pas encore terminé le drapé de la poitrine.